Bilan 2017 des activités de l’AFD en Haïti

Année de célébration des 40 années de présence de l’Agence Française de Développement en Haïti, 2017 a été marquée par la contractualisation avec le gouvernement haïtien de nombreux projets, en réponse à Matthew et conformément à deux des priorités de l’Agence dans le pays : l’éducation et la formation professionnelle ainsi que l’appui aux filières durables et l’aménagement des bassins versant.

La capitalisation engagée a permis la mise en place d’instruments de financements innovants, devant permettre une réponse plus adaptée en Haïti, plus articulée, plus rapide et favorisant l’expérience des collectivités territoriales et des organisations de la société civile.

Cette année a également été marquée par le lancement de projets dans le troisième domaine prioritaire de l’AFD en Haïti : le secteur de la gouvernance (appui à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif et appui à l’Office de Management des Ressources Humaines).

PNG

1. L’anniversaire des 40 ans de l’AFD en Haïti a engendré :

  • Des débats d’idées, des moments de capitalisation interne et externe pour mieux faire en Haïti
  • Un livre sur l’histoire de l’AFD en Haïti qui sera publié en 2018.

2. L’installation du nouveau gouvernement a permis une croissance forte des signatures des conventions de l’AFD (22 M€ pour 5 conventions de financement), qui laissent présager une présence encore plus significative :

  • Pour faire face aux conséquences de la tempête tropicale Matthew en octobre 2016, des compléments de financements ont été accordés dans le cadre du projet de sécurité alimentaire dans le département du Sud d’Haïti (5 M€ dont 4 M€ en délégation de fonds de l’UE) et dans le cadre du projet Muskoka Santé maternelle et infantile (950 000€ pour la réhabilitation de l’hôpital Saint Antoine de Jérémie et dotation en médicaments).
  • L’année 2017 a été marquée par un engagement fort dans l’éducation, conformément à la feuille de route franco-haïtienne, avec la signature d’un projet d’appui à l’amélioration de la qualité de l’éducation au 3ème cycle du fondamental et au secondaire général de 8 M€.
  • Cette année marque également la formalisation d’un appui aux filières durables de cacao et de vétiver visant à générer des revenus d’activités durables et diversifiés pour les ménages ruraux, ainsi qu’à l’aménagement des bassins versants (3,5 M€).
  • La poursuite de nos engagements pour la reconstruction de l’HUEH (4,5 M€).

3. Les engagements se stabilisent depuis 2014 (12,2 M€), alors même que l’aide internationale a entamé sa décroissance en Haïti depuis 2015.

Forte de ses expériences accumulées en 40 ans et dans les autres pays dans lesquels elle intervient, l’AFD met en œuvre de nouvelles formes innovantes de financement répondant davantage aux besoins spécifiques d’Haïti :

  • le Fonds d’Etudes et d’Expertise en Sortie de Crise pour Haïti de 500 000 €, permet de financer des missions d’expertise, de diagnostic des besoins, des études de faisabilité techniques, notamment dans le cadre d’un processus de redimensionnement des activités de l’AFD dans un contexte de crise ou de conflit. Il répond à 3 grandes catégories de besoins : mobiliser une expertise en urgence, comprendre le contexte et les vulnérabilités, et contribue au renforcement des capacités des autorités notamment en termes de coordination de l’aide et des grands acteurs.
  • L’Outil d’Intervention de Crise et de sortie de Crise (OICC) de 750 000€, qui vise à financer des projets de petite taille nécessaires à la reprise dans des contextes de sortie de crise, ou de post-catastrophe. En Haïti, cet outil va permettre à la ville de Jacmel d’assurer l’aménagement de son territoire en prenant en compte le risque de catastrophe et en mobilisant une expertise qui a fait ses preuves dans le contexte local (approche participative du GRET).
  • La Facilité de Financement des Collectivités territoriales (FICOL) pour un échange d’expériences entre collectivités territoriales. L’AFD finance un partenariat entre la Communauté d’Agglomération du Centre de la Martinique et la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes, visant au renforcement des capacités institutionnelles des collectivités locales et à l’extension du parc de lampadaires photovoltaïques (300 000€).
  • Une Facilité d’Innovation Sectorielle ONG (FISONG) a été accordée à CCFD-terres solidaire pour un projet visant à contribuer à une démocratie plus inclusive en Haïti et au développement des territoires des départements du Nord-Est et Artibonite (projet Concertation et participation citoyenne à travers le Makon » (760 000€).
  • Proparco, la filiale de l’AFD en charge du financement du secteur privé, renforce sa présence en Haïti avec la mise en place de sa stratégie en faveur des PMA, des pays fragiles et en crise qui permet une une flexibilisation des critères et des procédures d’intervention : 2 projets ont été accordés, dans le domaine de l’agro-industrie et des infrastructures.

L’AFD consolide ses appuis dans le secteur de la formation professionnelle : en 2017, elle s’investit dans la formation professionnelle en milieu rural (11 M€ dont 8 M€ en délégation de gestion de l’UE), pour une offre de formation orientée vers l’emploi rural et la demande des territoires, et visant à la mise en place d’un dispositif de financement de la formation professionnelle. L’AFD a également accordé un complément de financement à un projet de formation professionnelle en cours, "Compétences pour l’emploi des jeunes", pour le financement d’équipements de formation de la filière Eau et Assainissement, pour la réhabilitation aux normes parasismiques de l’atelier du Centre Pilote. ce complément permettra également de poursuivre les activités prévues dans le cadre de la modernisation de l’INFP, notamment en ce qui concerne les relations avec le secteur privé, la prise en compte des questions d’égalité femmes-hommes et l’accompagnement des réformes de la formation professionnelle en Haïti.

4. En ce qui concerne les projets proposés et cofinancés par des OSC, la contribution de l’AFD reste importante (7,9 M€ au total).

7 projets multi-pays ont été octroyés, représentant une subvention totale de 2,1 M€ pour Haïti :
  • EDM : Promouvoir l’accès à une énergie moderne, propre et économique pour les plus démunis par le développement de réseaux de distribution microfranchisés et de services financiers adaptés
  • MDM : Promouvoir le droit à décider pour réduire la morbi-mortalité liée aux grossesses non désirées
  • Interaide : Amélioration de l’accès à l’eau et des conditions d’hygiène et d’assainissement, renforcement des services de maintenance des ouvrages hydrauliques
  • Initiatives développement : dispositifs innovants et intégrés d’implication des acteurs et de renforcement des organisations
  • Fédération Handicap International : Programme PARI Pour l’Accès aux services de Réadaptation sur les Îles Haïti et Madagascar
  • Habitat Cité : actions d’amélioration de lieux de vie par et pour des femmes en situation précaire en Amérique Centrale - Nicaragua, Haïti, Salvador
  • L’APPEL : La pédagogie Nutricartes comme moyen de prévention et de lutte contre la malnutrition auprès des enfants de 0 à 2 ans au Burkina Faso, Madagascar, Niger, République du Congo, Tchad et Haïti
6 projets concernant uniquement Haïti subventionnés à hauteur de 5,8 M€ par l’AFD :
  • Solidarité Laïque : Projet de réhabilitation et soutien aux écoles endommagées par l’ouragan Matthew dans le Grand Sud haïtien
  • GRET (en consortium avec AVSF) : Résilience post-Matthew et amélioration de la sécurité alimentaire, nutritionnelle et de l’accès aux services d’eau dans le Grand Sud d’Haïti
  • Care : Partenariat pour l’apprentissage - gouvernance et gestion de proximité
  • CCFD : Soutien aux économies vulnérables de la commune de Gros Morne, par le renforcement de la production et de la commercialisation de la mangue, variété Madame Francisque – Phase 2 - Haïti
  • GRET : Améliorer la sécurité alimentaire, nutritionnelle et la résilience des populations ciblées dans le Département du Nord-Ouest, de l’Artibonite, du Nord-Est et du Plateau Central d’ Haïti et renforcer les capacités de l’organisation de développement locale AOG (« Association des Originaires de Grande-Plaine - Haïti
  • ATD Quart Monde : Renforcer une dynamique communautaire qui atteigne les plus vulnérables par des actions d’éducation et de protection sociale en Haïti.

5. Concernant la mise en œuvre des projets, le projet d’Aménagement Intégré des Quartiers Informels de Port-au-Prince et celui de reconstruction de l’Hôpital Universitaire de l’Etat d’Haïti se déroulent à un rythme satisfaisant (décaissement de près de 4 M€ pour chacun des deux projets).

6. L’année 2018 marquera l’engagement de l’AFD dans la gouvernance foncière et la poursuite de notre appui dans l’agroforesterie et l’aménagement des bassins versants, avec une délégation significative du Fonds Vert.

Découvrez le détail des activités de l’AFD en Haïti sur son site internet

publié le 13/04/2018

haut de la page