Coopération policière : Deux nouvelles sessions de formation

Dans le cadre de l’appui continu de la France ces dernières années en matière de coopération policière, deux formations se sont déroulées du 12 au 16 novembre sur les thèmes : « Visite et fouille de navires de commerce en lien avec le narcotrafic » et « Techniques d’interpellation et manipulations d’armes ».

Formation « Visite et fouille de navires de commerce en lien avec le narcotrafic »

Cette formation était dispensée aux enquêteurs du Bureau de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants de la Direction Centrale de la Police Judiciaire haïtienne, aux garde-côtes de la PNH ainsi qu’aux douaniers et aux agents de l’Autorité portuaire nationale par un formateur du Centre Interministériel, de Formation Anti-Drogue (C.I.F.A.D.) et 1 douanier de la Brigade maritime de La Rochelle.

JPEG

Mise en place par le Service de sécurité intérieure de l’Ambassade de France à Port-au-Prince avec la collaboration budgétaire du CIFAD basé en Martinique, le Contrôleur Principal des Douanes Franck PELTIER du Cifad et le Contrôleur des Douanes Patrick PAVARD de la Brigade des Garde-côtes de la Douane de La Rochelle, ont abordé tous les aspects de la problématique de la fouille des navires de commerce en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants.

Les services haïtiens concourant à cette problématique ont activement participé à cette semaine de formation qui s’est déroulée pour la partie théorique dans la salle de formation de la DCPJ et pour les exercices pratiques sur le port de commerce de Port-au-Prince avec le concours de l’Autorité portuaire nationale.

JPEG

Au cours de la semaine de formation les thèmes suivants ont été développés :

  • géostratégie maritimes des drogues ;
  • exercice de l’environnement portuaire ;
  • description des navires de commerce ;
  • particularités de l’enceinte portuaire ;
  • sûreté et sécurité lors des contrôles ;
  • méthodes de travail, manifestes, plans ;
  • visites à bord d’un navire de commerce à quai ;
  • exercices pratiques de visites et fouilles du cargo Mary Mc ALLISTER et du vraquier Century Dream ;
  • synthèses des visites au port et des exercices.

A l’issue de la semaine de formation, l’ensemble des participants a fait part de sa satisfaction en souhaitant que ce genre de formation soit reconduit notamment en terme d‘approfondissement.

La cérémonie de clôture a eu lieu le vendredi 16 novembre 2018 sous la présidence de l’Inspecteur Général Joanny CANEUS, Directeur Central de la Police Judiciaire d’Haïti et du Commissaire divisionnaire Joachim PROPHETE, chef de cabinet.

Formation « Techniques d’interpellation et manipulations d’armes »

Cette formation était dispensée à la Brigade de Recherches et d’Intervention (B.R.I.) de la Direction Centrale de la Police judiciaire d’Haïti ainsi qu’aux formateurs de l’Ecole nationale de Police haïtienne soit 25 agents spécialisés à l’intervention, par 2 formateurs du Groupe d’Intervention de la Police Nationale Antilles-Guyane basé en Guadeloupe, le Brigadier Rodrigue GELASSE et le gardien de la paix Xavier MARIE.

JPEG

Cette formation organisée par le SSI avec l’appui du GIPN Antilles-Guyane qui en a assuré l’animation avait pour but de renforcer les capacités de la BRI de la DCPJ mais aussi des formateurs spécialisés de l’Ecole de Police.

L’objectif recherché était de parfaire les techniques d’intervention de la PNH en faisant connaître les moyens et méthodes employés par la Police française au cours d’opérations ou enquêtes en milieu particulièrement sensible. Il s’agissait donc d’une action de formation spécialisée intensive qui s’est adressée à des agents déjà aguerris à ce type de situation.

JPEG

Au cours de la semaine plusieurs thèmes ou modules ont été abordés tels que :

  • exercices d’interpellations statiques et mobiles, pédestres ou motorisés avec menottage ;
  • techniques de progression et pénétration en milieu clos et ouvert, diurne et nocturne ;
  • entraînement running en groupe à 6h00, suivi d’une séance de renforcement musculaire ;
  • plusieurs séances de maniement des armes et d’exercices de tir à balles réelles en condition de stress.

Le tout permettant aux agents spécialisés, au final de :

  • savoir résoudre des problèmes et prendre des décisions
  • savoir gérer son stress et ses émotions dans une situation d’urgence

Cette formation à vocation opérationnelle, s’est déroulée in-vivo sur le site de l’Ecole de Police avec le concours de la Direction des Ecoles, site remarquable s’il en est puisqu’il a permis de réaliser sur place tant les exercices techniques proprement dit mais également les séances de tir ainsi que les phases sportives.

La formation s’est clôturée le vendredi 16 juin par une cérémonie présidée par le Commissaire Divisionnaire Bernard ELIE, Directeur de l’Ecole de la Police Nationale d’Haïti et le Commissaire Divisionnaire Prophète JOACHIM, Chef de cabinet du DCPJ au cours de laquelle les diplômes ont été remis à l’ensemble des participants, puisque tous ont satisfait aux épreuves finales d’évaluation en fin de semaine.

En effet, il avait été rappelé à l’ensemble des stagiaires en début de semaine qu’il s’agissait d’une formation qualifiante et que seuls ceux ayant montré de réelles aptitudes à l’issue du stage se verraient délivrer le diplôme sanctionnant la formation spécialisée.

publié le 30/11/2018

haut de la page