Coopération policière : Formation en matière de lutte contre le narcotrafic

Une formation « Narcotrafic dans un aéroport : criminalité aéroportuaire, profilage, ciblage passagers » a été dispensée du 5 au 8 novembre 2018 par un formateur du Centre Interministériel de Formation Anti-Drogue (C.I.F.A.D.) et un douanier de la Direction régionale de Guyane aux enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire haïtienne ainsi qu’aux douaniers.

Une formation inter-services :

C’est avec conviction et grande expérience que le formateur du C.I.F.A.D., l’Inspecteur divisionnaire des douanes Laurent Schloesser et Mathieu Loir de la direction régionale des Douanes de Guyane basé à l’aéroport de Cayenne-Rochambeau, ont abordé durant la formation tous les aspects de la problématique de la criminalité dans un aéroport, en lien avec la grande criminalité et plus spécifiquement le trafic de stupéfiants :

  • géostratégie des drogues : consommation, production, trafic au niveau mondial ;
  • criminalité aéroportuaire avec études de cas ;
  • profilage et sélection des passagers à risques : questionnement et fouille des bagages, moyens cachés ;
  • ciblage passagers : étude des listes passagers et dossiers réservations et enregistrement, analyse dossier PNR ;
  • exercice pratique de profilage à l’aéroport et questionnement in situ ;
  • simulation de contrôle sur place.
JPEG - 72.7 ko
Laurent SCHLOESSER du CIFAD et Mathieu LOIR de la DR Douane Guyane en salle de formation

Au total 10 agents du Bureau de lutte contre le trafic de stupéfiants de la D.C.P.J. haïtienne affectés à l’aéroport de Port-au-Prince et celui de Cap-Haïtien, la Brigade K-9, 3 agents du Bureau Interpol, 2 enquêteurs de la Brigade des mineurs de la DCPJ et 5 douaniers de l’aéroport international ont bénéficié de cette séquence de formation avec un intérêt évident.

Les exercices effectués en conditions réelles avec le concours des responsables d’escale de la compagnie Air France, les mercredi 7 et jeudi 8 novembre au sein même de l’aéroport international Toussaint Louverture, ont permis aux stagiaires de mettre en œuvre les enseignements et les techniques délivrés par les formateurs. M. Loir, qui se prévaut d’une pratique quotidienne du contrôle douanier en aéroport, a su faire partager son expérience notamment en évoquant avec les collègues haïtiens les dossiers qu’il traite à l’aéroport Rochambeau de Cayenne.

En dehors des exercices pratiques à l’aéroport, les cours ont eu lieu dans la salle de formation aménagée et équipée d’ordinateurs par la coopération française.

La cérémonie de clôture a eu lieu le jeudi 8 novembre 2018 sous la présidence de l’Inspecteur Général Joanny Caneus, Directeur central de la police judiciaire d’Haïti. Il était accompagné du Commissaire divisionnaire Joachim Prophete, Directeur de cabinet et du Commissaire divisionnaire Frédéric Leconte, Chef du bureau des renseignements judiciaires.

JPEG - 83.5 ko
Les formateurs et les stagiaires pendant les exercices à l’aéroport Toussaint Louverture à Port-au-Prince

Une formation renforçant la coopération en matière de sécurité intérieure

Le Service de sécurité intérieure de l’Ambassade de France a organisé cette formation en veillant à mêler plusieurs services de l’Etat haïtien, la police judiciaire et la douane, et ceci afin de mettre en place une synergie entre les différents acteurs concourant au même de but, la lutte contre les phénomènes du crime organisé.

Au-delà des enseignements et des pratiques, le fait de permettre aux différentes forces de sécurité de se retrouver ensemble hors du contexte quotidien développe une solidarité inter-services et contribue de manière significative à un meilleur exercice de l’Etat.

Cette formation s’inscrit toujours dans l’effort porté par le Service de sécurité intérieure de l’Ambassade de France pour renforcer la coopération en matière de lutte contre la criminalité organisée.

Le C.I.F.A.D. par son action de formation reste un outil majeur pour professionnaliser les enquêteurs haïtiens et permettre une meilleure action en amont contre ce phénomène. Ce partenariat se poursuivra d’ici la fin de l’année, des actions de formation, toujours au profit de la police judiciaire, sont d’ores et déjà programmées.

JPEG - 91.9 ko
L’ensemble des stagiaires lors de la clôture avec le DCPJ, les formateurs l’ASI Haïti et l’ODL

publié le 12/11/2018

haut de la page