Formation de 40 animateurs à Saint Marc

Pour la première fois en Haïti quarante animateurs ont suivi en novembre un stage de préparation au Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA).

La formation s’est déroulée pendant une semaine complète au Lycée Jean-Baptiste Pointe du Sable (LJBPS) à Saint-Marc.

JPEG

Ce stage était organisé par les Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active (CEMEA). Il était encadré par quatre formateurs des CEMEA Martinique et des CEMEA Haïti.

Du 2 au 10 novembre, ce sont donc quarante animateurs du périscolaire, assistants-professeurs et surveillants du LJBPS qui ont pu suivre ce premier stage BAFA.

L’objectif à l’issue du cycle de formation est que les stagiaires maîtrisent les compétences requises pour travailler auprès de mineurs : connaissance des besoins des enfants et des adolescents, sécurité, réglementation, méthodes actives d’animation, droits de l’enfant et protection des mineurs, éducation à l’hygiène et la santé sexuelle…

Enregistrée auprès de la Direction Jeunesse et Sports de Martinique (DJSCS), cette formation est l’une des trois étapes nécessaires à l’obtention du BAFA en France.

Si aucun obstacle réglementaire ne s’y oppose, le stage pratique, deuxième étape de la formation BAFA, devrait se dérouler en juillet 2018 au Lycée Jean-Baptiste Pointe du Sable, avec le support technique des CEMEA Martinique.

Le Service Culturel rencontrera les CEMEA Haïti en décembre, pour faire le bilan de cette initiative et voir comment développer ce projet sur le long terme.

Le BAFA

Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) est en France le premier diplôme permettant de travailler dans le domaine des activités périscolaires ou dans les centres d’Accueil Collectif de Mineurs (ACM).

Le BAFA est délivré par le Ministère de l’Education Nationale, à l’issue de deux stages théoriques d’une durée d’une semaine et d’un stage pratique d’une durée de trois semaines minimum.

Les CEMEA

Les Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active sont une association d’Education Populaire et un mouvement d’éducation nouvelle.

Ils se sont développés après le traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale pour travailler à l’éducation des jeunes et à la promotion de la Santé Mentale.

Les CEMEA sont aujourd’hui présents dans plusieurs dizaines de pays à travers le monde, au sein de la Fédération Internationale des CEMEA.

JPEG

publié le 13/12/2017

haut de la page