Formation professionnelle : vers un partenariat public/privé

Un nouvel atelier de travail réunissant des représentants de l’Etat et du secteur économique haïtiens s’est tenu le 16 novembre dernier dans le cadre du projet "Compétences pour l’emploi des jeunes" financé par l’AFD à hauteur de 5 millions d’euros.

L’offre de formation professionnelle en Haïti est de faible qualité et manque d’adéquation avec les besoins des opérateurs économiques. Les jeunes diplômés peinent à s’insérer professionnellement et les employeurs à trouver les compétences qu’ils recherchent. Malgré un chômage endémique, les employeurs recourent souvent à de la main d’œuvre étrangère sur les postes de techniciens qualifiés.

Aujourd’hui, l’Etat et le secteur privé sont engagés dans une réflexion pour mettre à niveau le système de formation professionnelle afin de développer les ressources humaines haïtiennes. L’AFD appuie ces efforts et a fait de la formation professionnelle une de ses priorités d’intervention en Haïti.C’est ainsi qu’une subvention de 5 millions d’euros a été octroyée par l’AFD à la République d’Haïti en septembre 2014 pour le projet « Compétences pour l‘emploi des jeunes ».

Ce projet vise à soutenir le rapprochement de l’offre de formation et de la demande économique en appuyant le centre pilote de formation professionnelle. Un complément de financement de 1,5 M€ est en cours. Un tel financement a permis de créer une cellule chargée des relations avec le secteur privé, grâce à l’appui réalisé par le consortium CCIH - FORHOM (EGIS international)- I&D.

Plusieurs activités ont permis de rassembler acteurs privés et publics : atelier le 9 novembre 2016, avec plus de 70 entreprises présentes ainsi que plusieurs partenaires internationaux ; ateliers formations avec des professionnels d’entreprises comme la Brasserie de la Couronne, Precision Injection Shop, Atlas Construction, Vorbe et Fils, ou encore SouthernStee qui a signé une première convention cadre avec le centre pilote permettant une certification internationale et le placement des élèves diplômés au cours des 3 prochaines années).

Un nouvel atelier s’est récemment tenu, le 16 novembre, esquissant les premières lignes d’un « accord-cadre » entre les milieux d’affaires et l’Etat Haïtien, pour une formation professionnelle en adéquation avec les besoins économiques du pays.

JPEG

publié le 05/12/2017

haut de la page