L’AFD cofinance l’initiative des ONG dans le Grand Sud

Pour répondre aux besoins des populations locales frappées par l’ouragan Matthew en octobre dernier, l’AFD va cofinancer les initiatives de deux consortiums d’ONG, axées sur l’éducation et l’agriculture dans le Grand Sud.

À la suite de l’ouragan Matthew qui a frappé Haïti le 4 octobre 2016, l’AFD a mobilisé la réserve post-crise pour l’initiative des ONG et lancé un appel à projets favorisant le regroupement en consortiums pour une meilleure coordination. À l’issue du processus de sélection, deux projets ont été retenus.

Éducation : réhabiliter les écoles dans le Grand Sud

La catastrophe n’a pas épargné les écoles du pays : nombreuses ont été entièrement détruites ou endommagées, un bilan qui affecte la scolarité de nombreux enfants dans un contexte où les familles manquent de moyens pour envoyer leurs enfants à l’école.

Afin de favoriser le retour et le maintien des enfants à l’école, l’association Solidarité Laïque mène un consortium comprenant le Secours Islamique France (SIF), SOS Enfants sans frontières (SOS ESF), Électriciens sans frontières (ESF), la Cohalition haïtienne des volontaires (COHAIV) et l’Association des techniciens professionnels en construction moderne (ATPROCOM).

Pour mener à bien cette mission, le projet prévoit de :

  • réhabiliter les bâtiments ;
  • remplacer le mobilier scolaire endommagé ;
  • distribuer des kits scolaires et pédagogiques ;
  • rééquiper les cantines scolaires ;
  • électrifier les écoles ;
  • re-végétaliser les alentours des écoles ;
  • subventionner le retour à l’école des enfants issus des familles les plus vulnérables.

Clé de voûte du projet, la mise en réseau des acteurs de l’éducation : société civile, autorités locales, institutions nationales et internationales, tous sont impliqués. Au total, ce sont près de 21 000 enfants répartis dans 60 écoles des départements de la Grande Anse, du Sud et des Nippes qui seront concernés par cette initiative. Le projet d’une durée de 30 mois est cofinancé par l’AFD à hauteur de 1,8 million d’euros (50 % du montant total).

Sécurité alimentaire : vers une meilleure résilience du Grand Sud

L’insécurité alimentaire, déjà élevée juste après le passage de l’ouragan Matthew, s’est encore aggravée ces derniers mois, affectant particulièrement la population rurale.

Améliorer la sécurité alimentaire, la sécurité nutritionnelle et l’accès à l’eau : ce sont les objectifs poursuivis par le GRET et AVSF , regroupés en consortium, afin de contribuer à la résilience des populations dans le Sud et la Grande Anse.

Les actions au programme :

  • relancer la production agricole ;
  • réhabiliter un système d’irrigation (Canal de Fidel à Saint-Louis du Sud) ;
  • appuyer le développement de productions agricoles ;
  • développer l’agroforesterie ;
  • sensibiliser aux bonnes pratiques d’hygiène et d’alimentation.

Le projet d’une durée de 35 mois est cofinancé par l’AFD à hauteur de 1,6 million d’euros (49,7 % du montant total). Il bénéficiera à 5500 producteurs, 1200 femmes enceintes et 12000 usagers de l’eau.

JPEG

publié le 30/05/2017

haut de la page