L’IRD appuie la recherche scientifique en Haïti

Convaincu que la science est nécessaire pour faire progresser le développement, l’Institut de Recherche pour le Développement appuie le renforcement des géosciences à l’Université d’Etat d’Haïti et travaille à la mise en place de nouveaux partenariats scientifiques entre nos deux pays.

L’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) est un établissement public français dont l’objectif est de favoriser le développement de partenariats scientifiques avec les pays en développement afin de mettre la science au service du développement et concevoir des solutions adaptées aux défis contemporains : dérèglement climatique, migrations, etc.

Une délégation de l’IRD effectue une mission en Haïti du 25 février au 4 mars. Cette mission est composée de Mme Sarah Marniesse, directrice du département de la mobilisation des savoirs pour le développement, ainsi que MM. Henri-Luc Thibaut, Directeur du département des relations internationales, Christian Valentin, représentant du département Ecosystèmes et Biodiversité, et M. Philippe Charvis, Directeur du département de Géosciences. Bernard de Lepinay, chercheur au CNRS de GéoAzur, participe également à cette mission.

L’action de l’IRD en Haïti a déjà permis le développement d’une coopération avec l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) en matière de géoscience (sismologie, glissements de terrain etc.) : d’une part, l’Unité de Recherche de Géosciences (URGéo) de la Faculté des sciences de l’UEH a été sélectionnée pour participer au programme des Jeunes équipes associées internationales (JEAI) de l’IRD afin de lui permettre de devenir un pôle reconnu dans son domaine, étroitement associé aux réseaux scientifiques nationaux et internationaux.

D’autre part, ce partenariat a permis la mise en place de la première filière universitaire liée aux géosciences en Haïti à travers la création en 2016 d’un Master en géosciences à la Faculté des Sciences de l’UEH animé par des enseignants haïtiens formés à l’étranger ainsi que des enseignants français. Actuellement suivi par 14 étudiants haïtiens, ce Master a également bénéficié du soutien de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), de l’Ambassade de France et de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). A terme, il devrait être cohabilité par l’Université des Antilles.

Convaincu que le développement de la recherche scientifique est important pour le développement du pays, l’IRD travaille actuellement à la mise en place de nouveaux partenariats scientifiques avec le Collège doctoral d’Haïti et les différents établissements d’enseignement supérieur du pays dans des domaines tels que l’agronomie, les ressources en eau, la santé ou encore l’urbanisme.

publié le 12/03/2018

haut de la page