Rencontre de l’ambassadeur José Gomez avec les associations lauréates du fonds PISCCA

Jeudi 28 novembre au restaurant Yanvalou, l’ambassadeur de France José Gomez rencontrait les 27 associations haïtiennes lauréates du fonds d’appui à la société civile - PISCCA. C’était l’occasion pour lui de rappeler que dans cette période difficile la France demeure aux côtés d’Haïti et poursuit sa coopération.

Discours de l’ambassadeur de France José Gomez :

« Haïti vient de traverser de longues semaines de trouble qui ont été une épreuve pour tous ceux qui y vivent ; nous nous trouvons aujourd’hui dans une période d’accalmie, une accalmie hélas relative et précaire.

Dans ces moments difficiles, la France demeure aux côtés d’Haïti et nous voyons aujourd’hui un des aspects de cet engagement puisque nous sommes réunis pour lancer un projet de coopération.

Avec ce projet, il s’agit de soutenir des associations haïtiennes en leur apportant un appui direct qui leur permettra de se renforcer et de développer leur action. Ainsi nous espérons contribuer à l’essor de la société civile haïtienne et à la professionnalisation de ses organisations ; une ONG française Initiative Développement, nous appuiera en ce sens.

Nous avons fait le choix de la proximité et du concret : venir en aide « aux vrais gens » et faire en sorte que cette aide leur parvienne directement.

C’est ainsi que nous avons invité les ONG haïtiennes à nous présenter des projets. Nous avons reçu 250 dossiers et un comité de sélection en a retenu 27. Ces ONG recevront un financement qui varie entre 15 et 70.000€, le montant total des financements étant de 1M€.

Nous avons privilégié un certain nombre de thématiques :
-  éducation et bilinguisme
-  droits de l’Homme et citoyenneté
-  environnement
-  technologies numériques
-  sport

Nous avons veillé à la bonne représentation des femmes et des jeunes. Voici deux simples exemples de ces projets :

Avec le PISCCA, l’ambassade de France va accompagner l’association SinéNouvel. Le but est à travers le festival Nouvelles Vues Haïti de proposer des films dans l’espace public haïtien de Port-au-Prince, de Cap-Haitien et de Jacmel.

Durant le festival, de nombreux ateliers seront proposés aux jeunes professionnels du cinéma pour leur permettre de se perfectionner et de se rencontrer.

D’autres ateliers seront destinés à ceux qui ne sont pas du métier mais sont désireux de le connaître mieux, des ateliers d’initiation seront ouverts.

Nous allons soutenir le Centre culturel PyePoudre dans son action en faveur de la lecture et de la création artistiques des jeunes. Il pourra ainsi acquérir plus de livres et de revues pour les jeunes lecteurs.

Des ateliers de théâtre et de danse seront proposés et des spectacles seront offerts par des artistes en résidence.

PyePoudre ira également dans les établissements scolaires pour partager son enthousiasme et pour promouvoir la pratique artistique.

Je ne peux malheureusement évoquer chacun des 27 projets retenus. Ce sont de belles aventures humaines auxquelles nous sommes heureux et fiers de nous associer.

Mesdames et Messieurs, je me réjouis de lancer aujourd’hui ces projets ; je souhaite bonne chance à leurs initiateurs."

Pour en savoir plus sur le PISCCA, lire aussi notre article : La France aux côtés des associations de la société civile haïtienne

publié le 29/11/2019

haut de la page