La France, candidate au Conseil des droits de l’Homme

Les droits de l’Homme subissent une remise en cause croissante dans de nombreuses régions du monde, tandis que celles et ceux qui portent la voix des droits de l’Homme sont de plus en plus menacés. C’est dans ce contexte que la France présente sa candidature au Conseil des droits de l’Homme pour le mandat 2021-2023.

Le Conseil des droits de l’Homme au cœur de l’édifice international de promotion et de défense des droits de l’Homme

Au cours de la dernière décennie, les droits de l’Homme ont connu des atteintes importantes dans de nombreuses régions du monde, parfois au nom d’impératifs présentés comme supérieurs, tels que la souveraineté des États ou le fait culturel.

De nouvelles menaces sont apparues : l’émergence d’un terrorisme de masse, le recul des droits fondamentaux dans de nombreux Etats, l’augmentation des inégalités économiques, sociales et de genre.

Ceux qui portent la voix des droits de l’Homme et de la démocratie – notamment les journalistes et les défenseurs des droits - sont aujourd’hui de plus en plus menacés et paient souvent de leur vie le prix de leur engagement. Plus largement, ce sont les valeurs du multilatéralisme qui sont aujourd’hui attaquées, avec les institutions qui les incarnent.

Ainsi, le Conseil des droits de l’Homme, principal organe intergouvernemental en charge de la promotion et de la protection des droits de l’Homme, qui a succédé en 2006 à la Commission des droits de l’Homme, a subi au cours des dernières années des attaques répétées. Dans ce contexte, il est essentiel de permettre au Conseil des droits de l’Homme d’être en prise avec les évolutions d’un monde global.

La France candidate au Conseil des droits de l’Homme (2021-2023)

La France a été membre du Conseil des droits de l’Homme de 2011 à 2016 et continue aujourd’hui de peser sur ses travaux en tant que pays observateur. Elle veille à une application exigeante des mécanismes créés par le Conseil, contribue aux travaux sur son renforcement et s’efforce de contrer toute remise en cause de l’universalité des droits de l’Homme.

Déterminée à poursuivre son engagement en faveur des droits de l’Homme, et à porter une diplomatie humaniste efficace, en prise avec les enjeux du XXIème siècle, la France présente sa candidature au Conseil des droits de l’Homme pour le mandat 2021-2023.

https://www.facebook.com/france.diplomatie/videos/672784303473482/
PDF - 4.7 Mo
Découvrez le détail de la candidature de la France au Conseil des droits de l’Homme pour le mandat 2021-2023
(PDF - 4.7 Mo)

publié le 26/02/2020

haut de la page