La France cofinance un projet environnemental de l’ONU

Conduit conjointement avec ONU Environnement et les autorités haïtiennes, le projet "Economies Vertes" mis en œuvre dans le département du Sud est financé par la France à hauteur de 3,5 millions d’euros.

A l’occasion de sa visite à Port-au-Prince dans le cadre des 2èmes Assises de la coopération décentralisée franco-haïtienne, le Directeur Amérique latine et Caraïbes de l’Agence Française de Développement (AFD), M. Hervé Conan a signé le 4 décembre dernier avec le représentant de ONU environnement en Haïti, M. Matti Lehtonen, un accord qui concrétise le financement du Projet "Economies Vertes" à hauteur de 3,5 millions d’Euros.

Ces fonds proviennent à hauteur de 2 millions d’euros du FFEM (Fond Français pour l’Environnement Mondial) et de 1,5 million d’Euros de l’AFD. Lancée en 2016, l’instruction du projet a été conduite conjointement avec ONU environnement et les autorités haïtiennes locales, afin de proposer des actions permettant de contribuer au développement du département du Sud.

Au sein du département Sud d’Haïti, le projet "Economies vertes" vise à la fois à améliorer la gestion des bassins versants, en particulier la gestion de l’eau et à générer des revenus d’activités durables et diversifiés pour les ménages ruraux. Le caractère innovant du projet réside notamment dans le développement de pratiques durables du vétiver, grande source de revenus, mais également de dégradation des sols dans le département.

Ce projet fait partie intégrante d’un plus large programme cofinancé par la Norvège et le FEM (Fond pour l’Environnement Mondial), touchant un ensemble de filières dans le département du Sud, à hauteur de 7,5 millions d’Euros.

"Pour l’AFD en Haïti, ce projet est emblématique de ce que la coopération française souhaite impulser, a déclaré M. Conan : une approche durable, fédératrice et multi-bailleurs qui s’intègre aux dynamiques territoriales en cours. En appuyant la mise en œuvre de filières durables d’exportation, ce projet vient compléter les appuis que l’AFD procure déjà aux filières de consommation locale".

publié le 11/01/2018

haut de la page