La France engagée en faveur de la protection de l’enfance

Pour l’année 2018, à l’aide de crédits délégués par la Mission de l’Adoption Internationale du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France en Haïti consacrera 105 500 € à des actions de protection de l’enfance.

Ces fonds seront alloués au programme « Yon Fanmi Pou Chak Timoun » (une famille pour chaque enfant) de l’IBESR qui vise à garantir le respect du principe de subsidiarité prévu par La Convention de la Haye de 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale. Cette action porte sur 2 volets :

  • Un premier volet vise à appuyer l’IBESR dans le processus de réunification des enfants avec leurs familles biologiques à l’aide d’accompagnement dans la création d’activités génératrices de revenus, la mise en place d’un accompagnement socio-éducatif et l’organisation ateliers de sensibilisations sur les droits des enfants, le planning familial et la responsabilité parentale.
  • Le second volet consistera à maintenir l’appui technique et financier dispensé depuis 2014 par la France pour la mise en place de l’alternative de placement en familles d’accueil avec pour objectif d’augmenter le réservoir de familles d’accueil et de s’assurer que les enfants de moins de trois ans soient placés prioritairement en familles d’accueil.

Ces fonds permettront également à l’IBESR de réaliser un atelier avec les 144 maires du pays sur leurs responsabilités en matière de protection des enfants. Cette action s’inscrit en complémentarité de l’appui de la France aux collectivités territoriales.

Enfin, ils alimenteront la mise en œuvre d’un projet pilote d’enregistrement des naissances pour les enfants privés de protection parentale dans le département du Sud. Il s’agira d’un premier pas vers le souhait manifesté par le thème retenu pour ce jour national de l’enfant haïtien « Konte M Tankou Tout Sitwayen (Compte moi comme tout citoyen).

JPEG

Par ailleurs, plusieurs projets portés par des organismes de la société civile et visant à promouvoir le respect des droits de l’enfant, garantir sa reconnaissance comme citoyen et l’éduquer à la citoyenneté sont également soutenus par cette Ambassade à travers le fonds d’appui aux initiatives de la société civile du sud (Fonds PISCCA) :

  • Le projet « un enfant, un Citoyen » mis en œuvre par l’Organisation pour l’intégration des jeunes défavorisés de Carrefour-Feuilles en partenariat avec ATEK et Axiom Graphik, ce projet de sensibilisation des jeunes haïtiens aux droits de l’enfant prévoit notamment la production de programmes télévisés qui seront diffusés dans le cadre de l’émission Jeunesse « Place aux enfants » sur Télé Caraïbes.
  • Le projet « Foot et Citoyenneté » mis en œuvre par le Club sportif Saint Louis qui a pour but la création d’une école de football offrant un espace d’apprentissage citoyen aux enfants déscolarisés de quartiers défavorisés.
  • Le projet « Le sport comme outil d’éducation et d’accompagnement », mis en œuvre par Jeunesse en Développement, ce projet a pour objectif est de faciliter l’épanouissement personnel et social des jeunes d’Aquin par des activités tout en les incitant à participer activement à la construction d’une société juste et solidaire.
  • Le projet « Sensibilisation et plaidoirie contre la violence faite aux femmes et aux filles » mis en œuvre par Défenseur Plus et qui vise à renforcer l’Observatoire du département du Centre sur les violations des droits des femmes et des filles et sensibiliser les communautés

publié le 15/07/2018

haut de la page