La France et l’UE cofinancent le chantier de la RN3

Le Président Moïse s’est rendu hier sur le chantier de la Route Nationale 3 pour faire le point sur l’état d’avancement des travaux cofinancés par l’UE et l’Agence française de Développement pour un montant total de 178 millions d’euros.

Outre le Président de la République et l’ambassadeur de l’Union européenne, M. Vincent Degert, la Directrice de l’AFD en Haïti, Mme Anna Lipchitz participait notamment à cette visite. Plusieurs tronçons de routes ont été visités parmi lesquels l’axe Mirbalais – Lascahobas -Belladère, le site de Péligre entre Mirebalais et Hinche, ou encore le tronçon Hinche - St Raphaël.

Depuis 2005, l’UE apporte son soutien à l’Etat Haïtien pour la réhabilitation de la RN3 entre Port au Prince et le Cap Haïtien. Au total, L’investissement de l’Union européenne dédié au secteur routier haïtien sous le 10ème FED s’élève à 178 millions d’euros. La France y contribue à hauteur de 38,5 millions d’euros. La route nationale 3 qui va de Port-au-Prince au Cap Haïtien devrait être finalisée en 2020.

En ce qui concerne les travaux en cours sur la RN3 sur le tronçon Hinche - St Raphaël, celui-ci comporte deux marchés de travaux. L’un pour la construction de 5 ponts pour un montant de 6,1 millions d’euros. Les travaux ont débuté en décembre 2016 et sont en cours d’achèvement. Le deuxième marché concerne la réhabilitation de la route pour un montant de 45 millions d’euros. Les travaux ont débuté en août 2017 avec un délai de 24 mois. Le mois dernier, il a été confirmé l’exécution de la construction du contournement de Hinche sur ce même marché pour un montant additionnel de 12,7 millions d’euros et un délai additionnel de 7 mois.

Sur le tronçon Mirebalais - Hinche, à hauteur du lac de Péligre, la route est menacée de rupture du fait d’un glissement de terrain généralisé sur la zone. Un contrat de travaux pour réaliser les études de conception et la réparation de la route a été signé en 2017 pour un montant de 7 millions d’euros. Ce marché est en attente de la contractualisation d’une mission de supervision pour laquelle une consultation a été lancée et qui est en cours pour pouvoir démarrer.

Le tronçon Port au Prince / Mirebalais d’un coût de 40 millions d’euros a été achevé en 2011. Quant au tronçon Mirebalais / Hinche, il a coûte 52 millions d’euros. Les travaux ont démarrés en 2008 et se sont également achevés en 2011. Le tronçon St Raphaël - Barrière Battant a par ailleurs fait l’objet en 2015/2016 de travaux d’aménagement, niveau terrassement, en régie par le CNE à hauteur de 4 M€, pour une meilleure praticabilité de la route.

publié le 02/04/2018

haut de la page