La France finance 10 initiatives de la société civile

L’Ambassadeur de France en Haïti, Mme Elisabeth Beton Delègue, et l’Ambassadeur de l’Union européenne, M. Vincent Degert, ont pris part ce matin à l’ouverture d’un séminaire de formation des 10 organisations de la société civile (OSC) haïtiennes bénéficiaires du fonds PISCCA 2017-2018 de l’Ambassade de France.

D’un montant total de 470 000 USD, le fonds PISCCA (Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs) est un nouvel instrument de l’Ambassade de France visant au renforcement, à la structuration et à la professionnalisation des OSC au niveau territorial. Son objectif est de faire émerger des organisations susceptibles d’intervenir efficacement sur le terrain, en coordination avec les services de l’Etat, les autorités locales et les intervenants extérieurs.

Sélectionnées parmi plus de 150 candidatures à l’issue d’un appel à projets lancé en juillet dernier, les 10 OSC lauréates l’ont été sur leur capacité à mettre en œuvre des projets de développement local pérennes et innovants portant sur les cinq thématiques prioritaires suivantes : la citoyenneté, le sport, la jeunesse, les médias & le genre. La liste de ces OSC et la description de leurs projets figurent ci-après.

Afin de les appuyer et garantir la réalisation et l’aboutissement de leurs projets, l’Ambassade de France en Haïti a confié à Initiative Développement, association humanitaire française née en Haiti en 1994, une mission de formation et de suivi des porteurs de projets. Cette mission se matérialise par le séminaire de formation qui débute aujourd’hui au Manoir des Lauriers ; elle se poursuivra via un accompagnement personnalisé et une évaluation régulière.

Complémentaire des actions déjà mises en œuvre par la coopération française en Haïti, notamment dans les domaines de l’éducation, de la francophonie et de la culture, le fonds PISCCA s’inscrit également dans le cadre des dispositifs d’appui de la France à la coopération décentralisée et aux actions mises en œuvre par les ONG françaises dans le pays. Il participe du décloisonnement de l’aide au développement et de la synergie entre ses acteurs promus par l’Ambassade de France.

PNG

LISTE DES LAUREATS DU FONDS PISCCA 2017 / 2018

Groupe de Réflexions et d’Etudes pour le Développement Local

Projet d’appui au programme d’éducation à la citoyenneté du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) : Cap-Haïtien / Nord
Ce projet vise à la formation de 20 cadres de la Direction Départementale Nord du MENFP qui seront répartis au sein de dix écoles du département afin de renforcer l’enseignement du module d’éducation à la citoyenneté responsable et active prévu au programme du secondaire. Outre ce volet formation, ce projet prévoit également l’organisation de conférences et la diffusion d’émissions radio et télé pour sensibiliser les jeunes et leurs parents aux enjeux du vivre-ensemble.

Club sportif Saint Louis

Foot et citoyenneté : Tabarre, Pétion Ville, Cité soleil / Ouest
Ce projet a pour but la création d’une école de football offrant un espace d’apprentissage citoyen aux enfants déscolarisés de quartiers défavorisés. Dans ce contexte, une formation à la citoyenneté sera dispensée pour promouvoir le vivre ensemble et contribuer à une société plus juste et équitable autour des valeurs tels que le respect de la loi, les droits et les devoirs du citoyen, la lutte contre les discriminations, l’environnement, etc. Ces actions s’aligneront sur le programme de formation à la citoyenneté du MENFP.

Défenseurs Plus

Sensibilisation et plaidoirie contre la violence faite aux femmes : Lascahobas / Centre
Mis en œuvre dans 3 communes du Plateau (Lascahobas, Savanette et Belladère), ce projet s’articulera autour des axes suivants : sensibilisation des communautés contre les violences faites aux femmes et promotion de leurs droits sociaux, économiques et politiques ; renforcement de l’Observatoire du département du Centre sur les violations des droits des femmes et des filles ; et enfin plaidoyer pour l’application de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), ratifiée en 1981 par le Parlement haïtien mais souvent méconnue.

SineNouvèl

2ème édition du Festival International du film « Nouvelles Vues Haïti » : Port-au-Prince et Jacmel / Ouest et Sud-Est
Créée en 2016 par une association d’artistes haïtiens, Nouvelles Vues est le seul festival international du film existant actuellement en Haïti. Organisée en mai 2018, sa 2nde édition prévoit la projection de plus de trente films haïtiens et étrangers, la plupart inédits, dans différents espaces culturels mais aussi sur les façades d’anciennes salles de cinéma telles que le Rex. Des séances de formation destinées aux jeunes professionnels du cinéma et des ateliers-débats ouverts au public et animés par des cinéastes seront également proposés.

Association Francophone des Voisins Ecologiques

VOISINAGE : appui à la gestion des déchets ménagers : Port-au-Prince / Ouest
Valorisant la citoyenneté et la solidarité dans le quartier de Solino, ce projet vise à sensibiliser sa population aux problèmes environnementaux et à la gestion des déchets solides à travers diverses actions de formation et d’éducation permanente. Il prévoit notamment le recrutement et la formation d’une centaine de jeunes bénévoles pour créer un réseau volontaire de nettoyage communautaire et mobiliser la population locale en vue du curage des canaux.

Rassemblement Des Femmes Pour Le Développement Communautaire

Programme d’assistance et de réinsertion des femmes incarcérées : Pétion-Ville et Cabaret / Ouest
Outre un volet d’assistance sanitaire portant sur l’amélioration des conditions de vie de femmes incarcérées, ce projet comprend la mise en place d’un dispositif de réinsertion de ces femmes après leur libération via diverses formations professionnelles ainsi qu’une assistance personnalisée à la recherche d’emploi pour qu’elles puissent subvenir à leurs besoins tout en minimisant les risques de récidive.

Association Recherche et Culture pour le changement social Trois/Cent/Soixante

Soutien au rayonnement de la presse écrite en Haiti à travers la revue Trois/Cent/Soixante :Port-au-Prince, Cap Haïtien, Gonaïves, St Marc, Jacmel / Ouest, Nord, Artibonite, Sud-Est
L’objectif de ce projet est de renforcer l’accès aux savoirs et à la culture par la lecture et le débat à travers l’aide à l’impression des prochains numéros de la revue d’expression multidisciplinaire Trois/Cent/Soixante, l’organisation d’espaces de rencontre et de réflexion autour des contenus de la revue à Port-au-Prince et en province et la mise en place d’un réseau de distributeurs indépendants susceptibles de renforcer la présence de la presse écrite en province.

Jeunesse en Développement

Le sport comme outil d’éducation et d’accompagnement : Aquin / Sud
Basé sur la playdagogie, une méthode éducative et ludique basée sur la pratique sportive, ce programme d’éducation physique vise à favoriser la citoyenneté des jeunes d’Aquin à travers leur participation à des jeux et activités organisés en collaboration avec les établissements scolaires de la zone et encadrés par des animateurs et des référents pédagogiques certifiés. L’objectif est de faciliter l’épanouissement personnel et social des jeunes tout en les incitant à participer activement à la construction d’une société juste et solidaire.

Organisation pour l’intégration des jeunes défavorisés de Carrefour-Feuilles

Un enfant, un citoyen : Carrefour-Feuilles / Ouest
Conçu en partenariat avec l’association ATEK et Axiom Graphik, ce projet de sensibilisation des jeunes haïtiens aux droits de l’enfant prévoit notamment la production de programmes télévisés qui seront diffusés dans le cadre de l’émission Jeunesse « Place aux enfants » sur Télé Caraïbes. Animés par de jeunes présentateurs, des débats télévisés interactifs auxquels les spectateurs pourront prendre part seront également organisés en présence de spécialistes des droits de l’enfance.

Association pour l’Autonomisation des Femmes Haïtiennes à Mobilité Réduite

Renforcement des capacités de 40 femmes et filles à mobilité réduite : Port-au-Prince/Ouest
Visant à l’autonomisation de quarante femmes et filles à mobilité réduite, ce projet prévoit l’organisation de formations professionnelles dans des domaines aussi divers que le dépannage de cellulaire, la couture ou encore la cordonnerie. Des modules de formation à la création de micro-entreprises (comptabilité, gestion etc.) et un accompagnement technique seront également prodigués à ces personnes en situation de handicap.

JPEG

Communiqué de presse

publié le 13/11/2017

haut de la page