La sismologie éducative, vecteur de réduction de la vulnérabilité

Le Bureau d’Appui en Gestion Scolaire (BAGScol) avec le soutien de l’Ambassade de France en Haïti et deux chercheurs de l’Université Côte d’Azur et de l’Observateur EDUMED de Nice a organisé un atelier de formation aux risques sismiques destiné à 20 établissements scolaires du pays.

La formation s’est déroulée les 26 et 27 janvier 2019, dans les locaux du Collège Catts Pressoir à Port-au-Prince. Cette activité, véritable plaidoirie auprès du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, initie l’introduction du module « Gestion des Risques et Désastres » dans les écoles haïtiennes.

Quatre d’entre elles ont bénéficié d’une station sismologique à vocation éducative :

  • Le Collège Simone de Beauvoir, au Cap-Haïtien
  • Le Lycée Jean-Baptiste du Sable, à Saint-Marc
  • Le Collège de Côte Plage, à Carrefour
  • Le Collège Frère Odile Joseph, aux Cayes.

Ces sismomètres, une fois installés dans ces établissements, serviront de point de départ pour de multiples activités visant à mieux connaître la dynamique de la Terre, et de transformer chacun des élèves en ambassadeur de la prévention aux risques sismiques.

Les participants ont visité la station sismologique HPAP du Collège Catts Pressoir, installée en mai 2010, (http://cpressoir.org/nouvellestationsismo.html), où ils ont appris à identifier les composantes d’une station et les principes de sismométrie.

Ils ont été initiés à l’installation d’un sismomètre éducatif à partir duquel ils pourront consulter et récupérer des données qui y seront enregistrées. Ils ont également appris à accéder à des bases de données en vue de comparer les tracés avec d’autres stations.

Suite à cette formation, le « Premier réseau sismologique éducatif en Haïti » a été mise en œuvre http://edumed.unice.fr/fr/eduseis . Ainsi, les élèves apprendront à localiser, cartographier l’épicentre d’un séisme et à en déterminer la magnitude.

Ces outils permettront également aux enseignants de mieux appréhender la structure du globe par la sismologie. Ils permettront en outre de développer des modèles simples pour illustrer le phénomène sismique, libération d’énergie, vibrations du sol et identification des types d’ondes sismiques.

Les participants ont eu le privilège de suivre la mission spatiale de la NASA, intitulée « InSight », avec un sismomètre sur Mars qui ausculte la structure interne du globe.

La première journée de l’atelier s’est clôturée par un cocktail animé par les musiciens du Collège Catts Pressoir, en présence de la Mairesse-adjointe de Port-au-Prince, du Directeur de la protection civile, des représentants de l’Ambassade de France en Haïti et de la presse nationale.

publié le 21/02/2019

haut de la page