Les forces armées aux Antilles viennent en aide aux Bahamas

À la demande du gouvernement des Bahamas, qui a fait appel au mécanisme de protection civile de l’Union Européenne, une cinquantaine de soldats français des forces armées aux Antilles sont intervenus sur l’île de Great Abaco, aux Bahamas, en collaboration avec les forces armées néerlandaises et allemandes.

JPEG

À la demande du gouvernement des Bahamas, qui a fait appel au mécanisme de protection civile de l’Union Européenne, une cinquantaine de soldats français des forces armées aux Antilles sont intervenus sur l’île de Great Abaco, aux Bahamas, en collaboration avec les forces armées néerlandaises et allemandes.

Ce détachement du 33ème régiment d’infanterie de Marine, composé d’un élément de commandement et d’une unité du génie appartenant au 17ème Régiment du Génie Parachutiste, en mission de courte durée au sein des forces armées aux Antilles, avaient rejoint le bâtiment amphibie néerlandais le « Johan De Witt » depuis St Martin.

Les conditions météorologiques générées par l’ouragan « Humberto » ont rendu difficile la manœuvre amphibie, et ont contraint les troupes françaises à intervenir en deux fois.

Un premier élément de soldats français des forces armées aux Antilles a débarqué le 13 septembre 2019. Il a immédiatement été engagé dans les opérations de secours aux populations, et a effectué une première reconnaissance des lieux.

Le détachement français a été employé le 14 septembre à la remise en état de l’école primaire Centre Grand Abaco Primary, mission consistant essentiellement au déblaiement et à la mise à l’abri de matériels réutilisables. Une distribution d’essence et de vivres sur Moore’s Island, petite île à quelques centaines de mètres à l’ouest de Great Abaco, a également été effectuée par hélicoptère. De même, un médecin et d’un infirmier du détachement militaire français ont été déployés à l’hôpital de Marsh Harbour afin de participer au reconditionnement des locaux et au tri de l’aide médicale délivrée par les secours.

Le 15 septembre, le détachement français a poursuivi ses actions d’assistance par la livraison de vivres et de carburant, sur Green Turtle Cay, autre petite île a quelques centaines de mètres à l’est de Great Abaco, ainsi que des travaux au profit de l’école primaire. En parallèle, une patrouille conjointe franco-germano-néerlandaise d’évaluation s’est rendue sur le bidonville The Farm, à proximité de Treasure Cay où se trouve des populations en grande difficulté. Des vivres et des kits d’hygiènes ont pu être livrés.

Le 16 septembre, le reste du détachement français a pu débarquer avec ses véhicules. Il a été engagé dans des opérations de livraison de vivres et de nécessaires de cuisine dans le bidonville The Farm. Il a contribué à la réparation d’une jetée du port de Marsh Harbour, en coordination avec les éléments du bataillon de génie hollandais.

Les forces armées européennes devraient quitter les Bahamas ces prochains jours, après avoir notamment dégagé les accès principaux et les voies de communication endommagées, laissant progressivement la place aux organisations internationales et non gouvernementales.

publié le 20/09/2019

haut de la page