Mission de pré identification pour un appui au financement de la biodiversité en Haïti

Du 7 au 17 janvier 2019, une mission du siège de l’Agence Française de Développement (AFD) était présente en Haïti afin d’étudier la possibilité d’apporter un appui à la protection de la biodiversité principalement par un concours financier à un fonds fiduciaire dédié. Cette mission a permis d’identifier les grands enjeux de la biodiversité et de marquer l’entrée de la France dans ce secteur en Haïti.

Afin de pérenniser le financement de la protection de la biodiversité, le Gouvernement haïtien a impulsé en 2016 la création d’un Fonds Haïtien pour la Biodiversité. Cette structure indépendante est appelée, grâce à des dotations reçues ou aux intérêts de ses placements, à financer des projets visant à la protection de la biodiversité. Un comité de mise en œuvre y travaille, et le lancement est prévu pour 2019.

L’AFD a voulu marqué son intérêt pour ce mécanisme qui présente un caractère innovant et efficace dans le paysage institutionnel. En effet, il permettra d’apporter un soutien complémentaire aux actions déjà en cours et d’envisager des interventions sur des problématiques nécessitant un accompagnement de long terme que les outils de financements habituels ont du mal à appréhender.

Cette mission, menée par Emmanuel Fourmann, chef de projet au siège de l’AFD a pu rencontrer les principaux acteurs du secteur, tant du côté de l’Etat, qui en fixe les grandes orientations, que du côté de la société civile, qui porte la mise en œuvre et sera majoritaire au fonds. Elle a également visité 2 aires protégées : la Pointe d’Abacou, aire marine et terrestre classée en 2013, dans la zone de Saint Jean du Sud, où elle a abordé la question de la pêche durable et la restauration/conservation de la mangrove ; le Parc de Macaya, aire terrestre classée en 2013 pour aborder les enjeux de la conservation en zone de montagne et du respect des restrictions d’usage.

Au-delà de la question de financement, la mission a mis en avant la nécessité de la mise en place d’une gouvernance efficiente du secteur et a constaté les efforts en ce sens de la part du Gouvernement avec l’appui de multiples partenaires financiers. Efforts que l’AFD est disposée à accompagner dans la durée.

Cette mission a donc confirmé la participation de la France dans la conservation de la biodiversité. Les modalités de ce soutien seront définies au cours de cette année en cohérence avec l’objectif 100% climat de l’Aide Publique au Développement.

JPEG

publié le 21/02/2019

haut de la page