Projet SECAL : Inauguration des travaux de réhabilitation du périmètre d’Avezac

Le 26 mars à Camp-Perrin, l’Ambassadeur José Gomez était présent à l’inauguration des travaux de réhabilitation du périmètre d’Avezac dans le cadre du projet de Sécurité alimentaire Sud (SECAL).

Le ministre de l’Agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (MARNDR), M. Jobert C. Angrand, ainsi que le Chef de la délégation de l’Union Européenne en Haïti, M. Vincent Degert, prenaient également part à cette cérémonie.

Construit en 1753 mais ayant subi d’important dommages au fil du temps, le périmètre d’Avezac est une structure d’irrigation qui conduit les eaux de la ravine du Sud jusqu’à la plaine des Cayes. Sa réhabilitation s’inscrit dans le cadre d’un plan de refondation économique du pays conçu par le gouvernement haïtien en 2012. Ces travaux vise à renforcer la production nationale, grâce à l’amélioration des structures agricoles.

Le projet SECAL, d’un montant total de 21,2 millions d’euros, cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) et l’Union Européenne, a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des populations rurales. Il contribue également au relèvement des populations suite au cyclone Matthew qui a frappé le Sud en octobre 2016. Plusieurs filières prioritaires ont été ciblées. Les filières maïs et haricots (associées à l’arachide notamment) sont appuyées dans le département du Sud et la filière banane plantain est appuyée dans les départements de l’Ouest et de l’Artibonite. Il s’agit plus précisément de recapitaliser les exploitations, d’augmenter et d’améliorer la production, la conservation, la transformation et la commercialisation de ces produits agricoles et d’assurer une meilleure redistribution de la valeur ajoutée.

Sous la conduite de la Direction départementale d’agriculture du Sud, le projet a démarré en février 2013. Les travaux pour la réhabilitation des périmètres irrigués d’Avezac en sont un élément clé, tout comme le soutien apporté aux associations d’irrigants de ces périmètres afin de structurer et renforcer ces institutions, gage de la pérennité des ouvrages. De 2013 à fin 2016, près de 1 000 producteurs de maïs et haricot ont été accompagnés sur huit campagnes agricoles grâce à la distribution de subventions pour l’achat des semences, le labour et l’achat d’engrais. Ces producteurs sont appuyés dans leurs choix techniques par une ONG haïtienne. Dans l’Ouest et l’Artibonite, l’association des irrigants s’est structurée et la recherche développe des solutions d’intensification de la production de bananes. En 2017, un appui aux filières caprines et porcines dans le Sud a démarré.

En savoir plus sur le projet SECAL

Sur le même sujet :

publié le 27/03/2019

haut de la page