Quinzaine de la Francophonie 2018

Célébrée comme chaque année en mars, la Quinzaine de la francophonie en Haïti mettra bientôt à l’honneur toute la richesse de la langue française – « ce trait d’union pour agir » selon le thème retenu par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour cette nouvelle édition. L’événement sera une fois de plus l’occasion de promouvoir la pluralité de l’espace francophone et l’importance de ses valeurs communes : respect de l’état de droit et des droits de l’homme, promotion de l’égalité hommes-femmes, solidarité et diversité culturelles et linguistiques.

PNG

Partenaire assidu de ce rendez-vous majeur de l’agenda culturel haïtien, l’Ambassade de France en Haïti et son réseau s’y associent cette année avec un enthousiasme intact. Ils sont d’autant plus attachés à sa réussite en 2018 que le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, a récemment élevé la francophonie au rang de « cause nationale » et initié une grande consultation citoyenne : www.monideepourlefrancais.fr afin de consolider le Plan d’action en faveur du français et du plurilinguisme qu’il dévoilera le 20 mars prochain, date de la Journée internationale de la Francophonie.

C’est dans ce contexte de mobilisation accrue que s’inscrit l’engagement de la France en Haïti en faveur de cette nouvelle Quinzaine de la francophonie. Cinéma, musique, théâtre ou encore littérature : des manifestations dédiées auront lieu tout au long du mois de mars à l’Institut français en Haïti (IFH) et dans les cinq Alliances françaises (AF) afin de fêter comme il se doit la vitalité d’une langue qui, loin d’être la propriété de la France, appartient à toutes celles et tous ceux qui la parlent en Haïti comme ailleurs.

Littérature : tournée des lauréats du Concours national de Nouvelles du 3 au 24 mars

Pour cette Quinzaine de la Francophonie 2018, la France a décidé de rendre hommage aux jeunes écrivains haïtiens qui participent depuis quatre ans au Concours national de Nouvelles organisé par l’Association des professeurs de Français d’Haïti (APROFH) et le Centre pour la Promotion de l’Excellence de la Culture et de la Citoyenneté (CPECC) avec le concours de prestigieux auteurs : Dany Laferrière, Lyonel Trouillot, Kettly Mars, Gary Victor et Yanick Lahens, auteurs des incipits respectifs des 1ere, 2eme, 3eme, 4eme et 5eme édition.

En partenariat avec le réseau culturel français en Haïti, Gary Victor organise une tournée des douze lauréats de la 4ème édition dans les cinq Alliances françaises du pays afin de présenter ces jeunes auteurs au public scolaire haïtien : après s’être rendu aux Gonaïves en février et plus récemment à Jacmel le 3 mars, ces plumes en herbe seront au Cap Haïtien le 17 mars, aux Cayes le 23 mars et à Jérémie le 24 mars. A l’initiative de Mme l’Ambassadeur Elisabeth Beton Delègue, une réception en leur honneur sera également donnée à Port-au-Prince, à la résidence de France, le 20 mars.

Théâtre : tournée « Duo pour Dom Juan » du 5 au 10 mars

Après avoir cédé sa place à Edmond Rostand et son Cyrano en 2017, Molière est de retour en Haïti. Venue spécialement de France, la Compagnie Cie Ornithorynque sera en tournée dans les cinq Alliances françaises du pays ainsi qu’à Port-au-Prince pour offrir 6 représentations du célèbre « Dom Juan » dans une version revisitée.

« Jean-Baptiste est un metteur scène bouffi d’orgueil. Abandonné par 11 de ses 13 comédiens, il décide, malgré tout, d’assurer la représentation du Festin de pierre et loue les services de Charles, son comédien principal. La puissance du texte de Molière les transcendera le temps de la représentation. Un spectacle entre café-théâtre, commedia dell’arte et tragédie présenté avec la joyeuse complicité du public. »

« Duo pour Dom Juan » : le 5 mars à l’AF du Cap haïtien, le 6 mars à l’AF des Gonaïves, le 7 mars à l’IFH, le 8 mars à l’AF de Jacmel, le 9 mars à l’AF des Cayes et le 10 mars à l’AF de Jérémie.

Cinéma : Festival du film francophone en Haïti du 5 au 24 mars

Après le succès de ses deux premières éditions, le Festival du Film francophone s’exporte cette année en province et s’enrichit d’un laboratoire de création audiovisuelle organisé du 5 au 14 mars au Cine Institute de Jacmel en partenariat avec l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) et le festival Off-Courts de Trouville. Les courts-métrages réalisés à cette occasion seront projetés à partir du 14 mars dans tout le pays grâce à « Cine Lari A », le dispositif de cinéma itinérant en plein air de la coopération française, et en partenariat avec les Alliances françaises. Le meilleur court-métrage sera primé lors de la soirée d’ouverture du Festival du Film francophone, le 19 mars à l’IFH.

Mettant le court-métrage à l’honneur, le festival présentera une cinquantaine de films de réalisateurs de pays francophones et plurilingues, la plupart inédits en Haïti. Issus de Suisse, de Belgique, du Burkina Faso, du Sénégal ou encore du Mali mais aussi d’Haïti, ces films seront projetés sur grand écran à l’IFH ainsi qu’au Rev Cinéma de Pétionville. Le festival s’achèvera en beauté par une projection en plein air au Manoir des Lauriers, sur la route de Bourdon.

Outre les partenaires précités, le Festival du Film francophone en Haïti est rendu possible grâce à l’appui et au soutien de l’Ambassade de Suisse en Haïti, l’Ambassade du Canada en Haïti, Wallonie Bruxelles International, l’OIF, Canal +, Digicel, HEAD, La fête du court métrage et SineNouvel. Son programme complet est disponible en ligne sur le site de l’IFH : www.institutfrancaishaiti.org

Langue française : dictée la Plume d’or le 21 mars

Sous le patronage du ministère de la Culture et de la Communication et de Mme Jacky Deromedi, Sénatrice représentant les Français établis hors de France, en partenariat avec Air France, l’Association Défense de la langue française propose depuis 2000 un grand concours de français ne nécessitant pas de préparation spéciale, destiné aux étudiants du réseau des Alliances françaises dans le Monde.

Comme dans l’ensemble des Alliances françaises réparties aux quatre coins du globe, les candidats des Alliances du Cap, de Jacmel, des Cayes, des Gonaïves et de Jérémie composeront pendant deux heures sous la surveillance d’un professeur. Le premier lauréat de la Plume d’Or se verra offrir une semaine à Paris en mars 2019 tandis que des diplômes d’Honneur seront décernés aux 100 suivants. Un grand nombre de candidats haïtiens figurent chaque année parmi ces lauréats et nous espérons qu’ils seront encore nombreux à se voir récompensés à l’issue de cette nouvelle édition.

Musique : Finale du Concours national de chanson francophone le 22 mars

Est-il encore nécessaire de présenter le Concours national de chanson francophone ? Devenu en deux éditions un événement très populaire, ce concours se pérennise lui aussi et revient à Port-au-Prince, pour une 3ème édition. Préalablement sélectionnés grâce au réseau des Alliances françaises, quatorze auteurs compositeurs et interprètes de talent viendront disputer la grande finale qui se tiendra le 22 mars à l’IFH en présence d’un jury de prestige. Reprises célèbres ou compositions originales, les finalistes de cette nouvelle édition interpréteront leurs morceaux en live pour tenter de remporter le prix de la meilleure composition originale ou celui de la meilleure interprétation.

Le concours national de chanson francophone est organisé en partenariat avec le lycée français Alexandre Dumas, l’OIF, l’ambassade du Canada, l’ambassade de Suisse, Wallonie Bruxelles International, Canal+, Digicel et Surtab.

Communiqué de presse

publié le 21/03/2018

haut de la page