Renforcement des capacités des collectivités territoriales du Nord-Ouest

Du 12 au 17 mars se sont déroulés 6 jours d’ateliers, organisés par la Direction des Collectivités Territoriales (DCT / MICT) dans le Département du Nord-Ouest, à l’intention des Maires, CASEC, ASEC et Délégués de Ville de tout le département. Ces ateliers étaient très attendus par les 240 élus locaux qui y ont participé, lesquels ont en même temps renforcé leurs liens avec les services déconcentrés de l’Etat. Ces formations ont bénéficié en partie du soutien de l’AFD et de l’UE, à travers l’appui technique et financier des ONG Initiative Développement (ID) et ADEMA.

La Direction des Collectivités Territoriales (DCT/MICT) a organisé le premier d’une série d’ateliers de renforcement des autorités locales dans département du Nord-Ouest, ce département parmi les plus reculés et vulnérables du pays. Ici comme dans le reste du pays, les nouveaux Maires élus ont initié leur mandat en début 2016, suivis en juin 2017 par les membres des CASEC, ASEC et Délégués de ville. Toutefois, ces nouveaux élus sont généralement peu expérimentés et ont des faibles connaissances de leur rôle, de leurs compétences, et de leur environnement institutionnel.

Dans ce contexte, une des missions du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales est d’accompagner et renforcer les collectivités territoriales tout au long de leur mandat, de manière à ce qu’elles prennent en main leurs responsabilités et deviennent les acteurs d’une décentralisation effective.

La formation de six jours (du 12 au 17 mars 2018) visait précisément ces objectifs de faciliter les élus locaux dans l’exercice de leurs fonctions, en vue d’une meilleure gouvernance locale et fourniture de services. La Direction des Collectivités Territoriales y était très attendue, puisqu’elle se déplaçait elle-même pour venir échanger et appuyer les collectivités territoriales sur leur territoire.

Sur les 247 élus locaux invités, 240 y ont participé : 26 Maires, 114 CASECs, 76 ASECs, 24 Délégués de Ville, venus des 10 communes du Département. Le programme a été séquencé en plusieurs ateliers, rassemblant d’abord les Maires à Port-de-Paix (2 jours) ; puis les Casecs (2 jours), Asecs et Délégués de Ville (2 jours), rassemblés en des sous-ateliers dans chacun des 3 arrondissements du département. Cette organisation a permis de proposer une majeure proximité aux participants et des échanges sur leurs situations concrètes du quotidien.

Dès les propos d’ouverture de l’atelier, les 4 intervenants ont reconnu l’importance et la nécessité d’une telle intervention à l’intention des élus locaux. Ce panel était composé respectivement du Maire Josué Alusma, Président de l’Association des Maires du Nord-Ouest (AMANO) et Secrétaire de la Fédération Nationale des Maires d’Haiti (FENAMH), Mr Ruthlande Anglade, Directeur des Collectivités Territoriales (DCT/MICT), Mr Owell Theock, Délégué Départemental du Nord-Ouest, et Kenel Julmisse, représentant pour ADEMA et son partenaire ID.

Les formations, échanges et ateliers pratiques ont porté sur différents sujets dont : la gouvernance institutionnelle, la gouvernance financière, la politique de développement local et développement territorial, ainsi que les relations entre les CT, les services techniques déconcentrés, et les acteurs du territoire du Nord-Ouest. Des échanges avec les directeurs départementaux ont également permis à chacun de mieux se connaitre, comprendre les responsabilités respectives des directions départementales et les liens à développer.

Cette première série de formations, portée par le MICT, est donc apparue essentielle pour l’ensemble des participants : tant pour se former, que pour avoir la possibilité de se faire entendre par rapport à leurs difficultés. Ainsi, le porte-parole de la FENACAH, Jean Yves D’Haïti, s’est exprimé : " C’est à partir de cette formation que je me sens CASEC dans toute l’acception du terme. En tant que CASEC du Sud, je demande au MICT ainsi qu’aux ONGs partenaires de poursuivre cette formation dans les autres départements, en commençant par le Sud ". De même pour les autres participants, dont les membres de la FENASEC également représentée, qui ont reconnu la nécessité d’être mieux formés sur les bases-mêmes de leur métier.

Le MICT a bénéficié pour cette organisation de la collaboration des ONGs partenaires Initiative Développement (ID) et ADEMA, toutes deux actives de longue date en appui aux acteurs locaux du Nord-Ouest. Avec le soutien financier de l’Agence Française de Développement (AFD) et de l’Union Européenne (UE), qui ont permis de contribuer à la logistique, la collaboration de ces deux organisations a permis de mieux mobiliser les collectivités territoriales, développer des ateliers adaptés aux réalités de ces communes, et proposer pour la suite un suivi et accompagnement en lien toujours avec le MICT. Ceci avec la conviction que la décentralisation est une priorité pour le pays, et doit rassembler et mobiliser tous les acteurs, chacun à son niveau.

publié le 21/03/2018

haut de la page