Risques climatiques

Pour connaître l’évolution de systèmes cycloniques dans la Caraïbe, reportez-vous au site du centre météorologique régional spécialisé de Miami.

Vous demeurez dans une zone à risque, il est recommandé de prendre les précautions suivantes.

Ayez en permanence à votre domicile :

  • un éclairage de secours ;
  • une réserve de seaux et serpillières ;
  • une trousse à outils, un transistor à piles et plusieurs lampes-torches ainsi que les piles permettant de les faire fonctionner (évitez les bougies) ;
  • une réserve d’eau potable et de nourriture non périssable pour une période de sept jours, ainsi que du papier toilette et une trousse premiers secours (sans oublier un stock de votre traitement habituel) ;
  • des pastilles d’hydrochlonazone permettant de désinfecter l’eau à consommer ;
  • par personne : une couverture et/ou sac de couchage, un set de vètements de rechange, de grosses chaussures pour marcher sur les débris après le passage du cyclone ;
  • Du matériel de puériculture et les jouets pour les enfants, ainsi que le matériel de soins nécessaires pour les personnes handicapées et ou âgées ;
  • du matériel de transport pour vos animaux.

Vérifiez la solidité de votre maison (gouttières, fenêtres, tôles… ne doivent pas pouvoir être arrachées par le vent).

Élaguez les arbres et les arbustes autour de chez vous. Veillez à ce que le système de drainage ne soit pas bouché.

Vérifiez la disponibilité d’un groupe électrogène, que vous pourrez utiliser à l’extérieur, après le passage du cyclone.

Si vous habitez en zone littorale, en raison de la probabilité de vagues cycloniques, il vous est recommandé d’envisager le repli vers un lieu sûr, situé en hauteur, ou vers l’un des abris indiqués par les secours. Faites de même si votre maison n’est pas assez solide.

Dès l’annonce d’un cyclone ou d’un ouragan :

  • maintenez vos enfants à l’intérieur du logement ;
  • écoutez les informations diffusées à la radio ;
  • respectez les consignes des autorités ;
  • mettez à l’abri tous les objets susceptibles d’être emportés par le vent ;
  • consolidez les portes et fenêtres de votre maison faites le plein de vos véhicules et du groupe électrogène ;
  • gardez sur vous du numéraire et des cartes de paiement.

Première phase d’alerte  

  • Communautés isolées : faites un point avec les membres de la communauté de votre entourage et votre chef d’îlot sur votre présence et les abris disponibles ;
  • si vous avez des volets, fermez-les et attachez-les ;
  • clouez des planches de bois sur vos portes et volets ; placez du contre-plaqué sur les baies vitrées. A défaut, fixez des bandes de papier collant en étoile, à l’intérieur et à l’extérieur. Si la baie vitrée est grande, démontez-la et videz la pièce ;
  • mettez des objets lourds sur le plancher de votre maison si elle n’est pas bien arrimée au sol ;
  • restez à l’écoute de la radio ;
  • Déconnectez tous les matériels électriques inutiles et fermez les bombonnes de gaz ;
  • Faites, à l’intérieur, des réserves d’eau non potable (baignoire, bassines...)

Deuxième phase d’alerte :

  • enfermez-vous dans la pièce la mieux abritée, de préférence sans fenêtre, ou loin des ouvertures si c’est impossible ;
  • éteignez les flammes nues ;
  • fermez les portes intérieures et sécurisez les portes extérieures ;
  • restez à l’écoute de la radio.

Pendant le passage du cyclone :

  • Éloignez-vous des vitres ;
  • Ne tentez pas de sortir pour consolider les protections des fenêtres ou des toitures ;
  • Si une ouverture cède dans la pièce ou vous êtes, entrouvrez une porte ou une fenêtre sur une façade opposée ;
  • Ne quittez pas votre abri avant la fin de l’alerte diffusée par la radio. Le passage de l’oeil du cyclone peut en effet être trompeur.

Après le cyclone ou l’ouragan

Ne touchez pas aux câbles tombés à terre, soyez vigilants à ceux qui pourraient être dissimulés sous de l’eau électrifiée.

Le réseau téléphonique peut être très perturbé. Ne l’encombrez pas. L’ambassade pourrait tenter de vous joindre. Si vous avez de la famille en France, pensez à contacter un de vos proches et demandez-lui de faire passer le message aux autres.

Dans tous les cas, pensez à vous informer auprès de l’ambassade des mesures prévues pour la sécurité de la communauté française.

En cas de nécessité, nous vous rappelons le numéro d’urgence de l’ambassade : (+509) 31 90 41 11.

Liens utiles :
- Centre météorologique régional spécialisé de Miami
- site de Météo-France.

PNG

publié le 06/09/2017

haut de la page