SPHaïtiLAB, un projet innovant et ambitieux en Haïti

Financé par la Commission Européenne et mis en œuvre depuis 2015 par quatre partenaires dont la Fondation Mérieux, SPHaïtiLAB est l’un des rares projets qui appuient le développement du secteur des laboratoires en Haïti. Un secteur longtemps négligé, alors que celui-ci joue un rôle primordial pour une bonne prise en charge des patients et dans la surveillance épidémiologique. L’objectif principal de ce projet est de contribuer à améliorer la santé de la population d’Haïti par l’analyse et le conseil stratégique en matière de politique de laboratoire.

Ce projet du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) entend aussi renforcer le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP), laboratoire de référence pour le Réseau National des Laboratoires en Haïti.

En effet, un système de laboratoires de biologie fournissant un diagnostic de qualité est une condition indispensable au bon fonctionnement du système sanitaire : il permet d’assurer la prise d’un traitement adapté et donc d’améliorer l’état de santé des populations.

Financé principalement par la Commission Européenne*, SPHaïtiLAB est mis en oeuvre depuis 2015 par quatre partenaires : le MSPP à travers son Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) et sa Direction de l’Epidémiologie du Laboratoire et de la Recherche (DELR), le Groupe Haïtien d’Etude du Sarcome de Kaposi et des Infections Opportunistes (GHESKIO), l’Institut Africain de Santé Publique (IASP) au Burkina Faso et la Fondation Mérieux en France. Cette dernière soutient depuis 2002 de nombreuses initiatives de santé publique en Haïti, et finance à hauteur de 20% ce projet.

PNG

Des acquis en moins de deux ans

D’une durée de 5 ans, le projet lancé en 2015 a d’ores et déjà enregistré des acquis
considérables, notamment l’analyse de la situation de trente laboratoires de biologie
médicale en Haïti et l’évaluation du Plan Stratégique quinquennal 2010-2015 du Réseau National des Laboratoires. Une politique nationale des laboratoires est actuellement en cours de finalisation. Deux ateliers ont été organisés en septembre et novembre 2016 à cet effet.

Les initiateurs de SPHaïtiLAB souhaitent finaliser le document avant la fin de l’année afin que les autorités haïtiennes puissent l’approuver début 2017.

* SPHaïtiLAB s’inscrit dans le cadre du Programme « Appui aux Instituts de Santé Publique » de la Commission européenne qui soutient depuis 2015 sept autres projets de renforcement de capacités d’instituts ou écoles de santé publique à travers le monde (Bangladesh, Burundi, DRC, Kenya, Laos, Myanmar, Ouganda).

publié le 26/01/2017

haut de la page