Une formation en droit international des droits de l’homme dispensée par la Fondation René Cassin de Strasbourg

Du 6 au 16 décembre 2016 s’est tenue la cinquième session de formation en droit international des droits de l’homme dispensée par la Fondation René Cassin de Strasbourg (IIDH). Outre les cours fondamentaux en droit international des droits de l’homme, des cours spécifiques ont été dispensés dans le domaine de l’apatridie. Cette session annuelle a été organisée au sein de l’Ecole de la Magistrature (EMA) à Port-au-Prince grâce aux financements de l’Ambassade de France en Haïti, de la Délégation de l’Union européenne et avec le concours de l’Initiative de la Société Civile (ISC) et de l’EMA.

Cette session a vu la participation de 88 professionnels de divers milieux professionnels : magistrats, universitaires, avocats, responsables et membres d’organisations de défense des droits de l’homme. Comme chaque année, les cours relatifs au système européen, interaméricain et universel des droits de l’homme ainsi qu’en matière de droits des réfugiés, de droit pénal international et de droit international humanitaire ont été dispensés par un panel d’universitaires du réseau de la Fondation René Cassin, venant de France, Belgique et du Mexique.

Le Groupement d’Appui aux Réfugiés et Rapatriés (GARR) a reçu le 15 décembre 2016, le prix des droits de l’homme de la République française des mains du Ministre des Affaires Étrangères, Jean Marc Ayrault et de Mme Christine Lazerges, Présidente de la Commission Nationale Consultative des droits de l’homme (CNCDH).

Le GARR fait partie des 5 lauréats cette année, et recevra une dotation de 14 000 euros en raison de la qualité du projet. D’un montant de près de 120 000 USD, ce projet prévoit l’accueil et la réinsertion des personnes rapatriées et expulsées de République Dominicaine (environ 3000 personnes sur une année) dans deux communes du département de l’ouest (Cornillon/Grand Bois et Ganthier).

publié le 23/01/2017

haut de la page